1. Le plus souvent possible, mettez-vous à la hauteur de l’enfant pour lui parler afin de maximiser le contact visuel
  2. Reformuler ce qu’il vient de vous dire, cela démontre de votre côté une écoute active, ce qu’il doit faire aussi à son tour
  3. Évitez de parler trop vite, ayez un débit lent et clair
  4. Il n’est pas nécessaire de transmettre un message avec 5 phrases, simplifiez le message afin que l’enfant ne s’y perde pas
  5. Parfois on a tendance à requestionner l’enfant trop rapidement, alors qu’il recherche les mots dans sa tête et construit sa phrase, il faut donc lui laisser le temps de répondre
  6. Pour développer la sphère langagière, il faut s’intéresser à ce que l’enfant aime, alors au souper, discuter de ce qui passionne votre enfant et pas seulement ce que vous, vous voulez savoir de sa journée
  7. Les questions fermées (oui/ non) sont à éviter. Dites plutôt: Finalement, à quel jeu tu as joué en bas? Qu’est-ce que tu veux manger comme fruit?
  8. Décrivez ce que vous faites. Par contre, ce conseil est un classique qui n’est pas toujours évident parce qu’on peut oublier facilement. Je vous recommande donc de cibler un moment dans la journée ou vous allez décrire vos actions, par exemple pendant le souper.
  9. Lorsqu’un mot est difficile à prononcer et que votre enfant en transforme le son, découper celui-ci en syllabes. Par exemple: tu veux une CLÉ-MEN-TIN-NE? Vous pouvez taper dans vos mains pour chacune des syllabes.
  10. Vous pouvez exagérer un mot lorsque vous le reformulez. Par exemple: Ah oui, c’est amusant jouer dans les BAAAAALLLLLLEEEEEEEEES!

 

 

Le plus important, il ne faut pas se sentir obligé de le faire, il faut y trouver du plaisir et le faire de façon routinière. D’ailleurs, jouer avec votre enfant à un jeu pendant 15 minutes serait une autre option très payante pour vous et pour lui!

 

Christel Leblanc, éducatrice spécialisée

Trouble/retard langagier

Laisser un commentaire