Trouble du spectre de l’autisme (TSA)

Le trouble du spectre de l’autisme se déclare généralement dans les premières années de la vie. Pour présenter un TSA il faut avoir :

  • Des troubles graves de la communication : difficulté de langage et de décodage, de l’écholalie, être non-verbal, etc.;
  • Des atteintes neuro-sensorielles : le dysfonctionnement des cinq sens provoque des comportements bizarres et stéréotypés de survie chez les personnes. Les manifestations comportementales anormales sont reliées à leurs atteintes neurologiques et chimiques.

 

Ce qui amène…

Des troubles de socialisation : l’autiste veut interagir mais ne peut pas à cause de son handicap.

Ces problèmes peuvent être d’intensité variable ou se présenter différemment selon les atteintes. Certaines personnes présentant un TSA peuvent fonctionner de façon normale dans la société alors que d’autres requièrent une supervision importante.

  • Le «Center for Disease Control» a annoncé que le taux de prévalence de l’autisme a augmenté en 2014 à 1 enfant sur 68, comparativement à 1 sur 88 en 2012.

 

Vous le savez s’en doute, être autiste n’est pas une maladie, on ne peut en guérir. Par contre, il est possible de mieux comprendre le monde autour de nous et ainsi être plus habile socialement en communiquant davantage. De l’autre côté de la médaille, il est aussi possible, pour nous, les neurotypiques, de mieux comprendre leur façon de percevoir les choses et ainsi diminuer concrètement les crises.

 

C’est possible de prévenir les crises, les désamorcer et les gérer!

 

Les rencontres cliniques individuelles nous permettent de stimuler le langage en tenant compte de leur perception (langage conceptuel)

Des outils adaptés à leurs besoins vont diminuer les crises.

Ils ont seulement besoin qu’on leur montre comment faire, mais dans leur langage à eux!

Je suis là pour vous et pour l’enfant, afin que votre quotidien soit plus léger!

 

Sources :

Autisme Montréal