Miroir Miroir, éduque-moi…

Votre enfant a un TDA ou un TDAH et il prend une médication? Dois-je l’arrêter pendant l’été???????

Plus que quelques jours avant les congés scolaires. Des milliers de parents se demandent s’ils doivent continuer la prise de médication de leur enfant pendant l’été.

Je vous donne mon avis personnel en tant qu’intervenante. Tout d’abord, il faut savoir que plusieurs psychologues, neuropsychologues, médecins et autres professionnels donnent leur opinion régulièrement sur le sujet, mais il n’y a pas de concensus à ce niveau.

Pourquoi? Parce que la réponse est très variable d’une personne à une autre. C’est du cas par cas. Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs afin de prendre une décision éclairée pour le bien de votre enfant.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse finalement, malgré ce que vous pouvez entendre, votre voisin peut arrêter la prise de médication de son enfant et que cette situation lui apporte un bienfait énorme et qu’en contre partie, le votre l’arrête également, mais le quotidien devient alors invivable. Vous devez donc évaluer les points suivants sans vous comparer aux autres (Ah la pression sociale 2017 !!):

Tout d’abord, il s’agit de prendre en considération le niveau d’hyperactivité de votre enfant, puisque c’est le premier facteur à considérer. Il est conseillé de poursuivre la médication lorsque l’enfant présente un trouble d’hyperactivité grave comme l’impulsivité. L’arrêt de la médication peut entrainer des comportements indésirables de façon répétitive auprès de ses amis et de sa famille, ce qui aurait un impact majeur au niveau de son estime de soi. CE QU’ON VEUT ÉVITER À TOUT PRIX.

Est-ce que votre enfant prend une médication durant l’année scolaire et endure au quotidien des effets secondaires importants (alimentation, sommeil)? Si oui, il serait peut-être envisageable de l’arrêter afin de lui permettre une pause à ce niveau.

Est-ce que votre enfant se dévalorise lors de l’arrêt de la médication, parce qu’il a maintenant de la difficulté à se contrôler et donc vit des échecs répétitifs? Si oui, alors il faut poursuivre la médication parce que nous ne voulons surtout atteindre sa confiance durant l’été.

Votre enfant prend une médication pour son trouble déficitaire de l’attention, mais ne présente pas de trouble d’hyperactivité, alors vous pourriez envisager l’arrêt de la médication. À moins bien entendu, qu’au quotidien, son TDA prenne toute la place et par le fait même, ruine la confiance qu’il a de lui-même.

Et surtout, est-ce qu’au quotidien, comme parent, ça devient trop lourd à supporter et que la situation a un impact sur la qualité de vos vacances et par le fait même sur l’ambiance à la maison? Alors, il faudrait envisager de poursuivre la médication, parce qu’il est beaucoup plus important pour vous et votre enfant de vivre de beaux moments et d’en profiter pleinement.

Bref, il s’agit d’en discuter avec votre médecin et surtout avec votre conjoint(e) afin de prendre une décision éclairée tout en gardant en tête vos besoins et ceux de votre enfant et non pas ceux des voisins, amis et collègues, parce que ce ne sont pas eux qui auront votre enfant au quotidien.

Et sachez que même si votre enfant présente un TDA ou un TDAH, il existe des moyens d’interventions efficaces provenant de diverses approches pour améliorer leur quotidien et surtout leur capacité attentionnelle, avec ou sans médication. www.christelleblanc.com

Passez de belles vacances en famille

Christel Leblanc, éducatrice spécialisée

Laisser un commentaire