Du haut de mes 7 ans, j’ai l’impression qu’on me surveille tout le temps. Je me réveille le matin et déjà une tonne de demande m’attendent. Oui je sais, c’est normal de recevoir des consignes lorsqu’on est enfant, mais parfois c’est trop. J’ai l’impression qu’on s’attend beaucoup de moi, parfois même plus que ce que je suis capable de faire.

Je me sens sous pression!

J’ai entendu dire que beaucoup d’enfant de mon âge, mais aussi plus jeune et un peu plus vieux sont anxieux. On m’a expliqué que notre système d’alarme, conçu pour nous alerter en cas de danger a de la difficulté à s’éteindre. Comme il reste allumé plus souvent qu’autrement, je me retrouve en état de vigilance. Être en état de vigilance signifie que je réagirai lorsqu’une situation surviendra, rapidement sans me demander si ma réaction est adéquate. Est-ce que je vais lancer mon livre par frustration, partir dans ma chambre pendant la période de devoirs ou rester passif, je ne le sais pas.

Dans ma tête c’est plus fort que moi, la pression est déjà forte et lorsqu’une petite chose arrive, je réagis promptement.

Ce que je me demande c’est pourquoi on est si fragile? Qui a décidé que mon système d’alarme se déclencherait si rapidement et pour des banalités? Est-ce que c’est de ma faute?

Aidez-moi, Maxime, 7 ans

Dans la réalité…

Dans ma pratique, on observe un niveau de pression important sur nos jeunes. Ils doivent être parfaits pour tout et ce, tout le temps ou presque. La vie va vite, on doit performer comme parent et nos enfants doivent performer pour que cela soit mieux perçu. On surveille leurs faits et gestes pour éviter qu’ils fassent des erreurs. On les reprend rapidement de peur qu’ils échouent et qu’ils réagissent moins bien.

Arrêtons-nous quelques instants pendant qu’il est encore temps pour se demander si nous ne pouvons pas changer notre approche.

Si votre enfant a besoin d’aide supplémentaire et par le fait même du coaching au quotidien comme parent, n’attendez pas!

On vous aidera

Christel Leblanc

https://christelleblanc.com/anxiete-chez-les-enfants/

Laisser un commentaire