On parle beaucoup de stimulation du langage auprès des enfants vivants des difficultés particulières…

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler plus précisément des précurseurs à la communication. Saviez-vous que votre enfant, selon le développement de l’enfant devrait avant l’âge de 1 an, maîtriser tous les précurseurs au langage?

Quels sont-ils?
1. Le contact visuel
2. Attention conjointe
3. Imitation verbale et motrice
4. communication intentionnelle
5. Le tour de rôle
6. Attention auditive

Les précurseurs sont très importants puisqu’ils servent de support au langage. Lorsqu’on stimule un enfant au niveau du langage, on trouve des idées d’activités qui vont nous permettent d’améliorer les lacunes au niveau d’un ou plusieurs précurseurs.

On remarque, que même si l’enfant parle, certaines lacunes peuvent être observées au niveau de l’acquisition des précurseurs.Voici aujourd’hui, quelques idées faciles à utiliser au quotidien avec votre enfant, en lien avec l’habileté du contact visuel.

Avant tout, comme je l’avais déjà mentionné dans un précédent article de mon blogue, il est primordial d’être à l’écoute des intérêts de notre enfant. Si votre enfant n’aime pas les trains, inutile de vous dire qu’il sera plus difficile de le stimuler. Aussi, laisser le temps à votre enfant de traiter l’information demandée. Trop souvent, on s’attend à ce que celui-ci réponde immédiatement ou agisse rapidement suite à l’une de nos demandes, mais il est très positif que votre enfant prenne le temps de bien traiter l’information reçue et ainsi de répondre adéquatement. À savoir également, il est inutile de planifier un moment précis pour travailler le langage, stimuler le langage se fait à travers le jeu, donc peu importe le moment et la durée, tout est possible.

1. Apposer un collant, un tatou ou un dessin avec des crayons pour le maquillage près des yeux (entre les deux yeux, à côté, sur le nez) afin d’attirer son attention vers vos yeux.

2. Lorsque vous jouer par exemple à un jeu de mémoire, vous réussissez à trouver une paire, attirer son attention vers l’image de la paire et apposer celle-ci à côté de votre visage. Il établira un contact visuel indirectement parce qu’il regarde dans cette direction.

3. Jouer à plat ventre avec votre enfant face à face (mimique, autos, petites figurines). Le contact visuel est automatique étant donné que le corps est absent du champs de vision.

4. Le fameux jeu du COUCOU en dessous d’une couverture. Même un enfant avec un trouble du spectre de l’autisme à le réflexe d’établir un contact visuel lorsqu’il rit.

5. Demander de regarder dans les yeux lors d’une période précise (d’expérience, cibler un objectif à la journée est difficile, il faut plutôt se dire qu’au repas, nous exigerons le contact visuel)

6. En jouant, changer l’intonation de la voix, la changement piquera sa curiosité et ainsi il établira le contact visuel

7. Châtouiller l’enfant, mais lorsque celui-ci y prend plaisir, ralentir le geste, et établir le contact visuel en s’approchant avec notre main doucement, comme pour le préparer au moment de châtouille

8. Jouer avec une poupée, une barbie, un super-héro, nommer les parties du corps et lui apprendre le contact visuel à travers l’objet. Donc, dit bonjour à Spiderman. On regarde dans les yeux pour dire bonjour, etc…

9. Et pour terminer, montrer l’exemple, si vous êtes porté à regarder votre cellulaire ou faire autre chose lorsque votre enfant souhaite vous dire quelque chose d’important, il en comprend qu’établir un contact visuel, ce n’est pas si important. Bien entendu, dans le quotidien, on n’établie pas un contact visuel à chaque fois qu’on leur parle, mais plus souvent qu’autrement, il faut s’arrêter et le faire nous aussi

Dans le cas ou vous voudriez un soutien au niveau du langage de votre enfant, n’hésitez pas à me contacter

Christel Leblanc, éducatrice spécialisée

Laisser un commentaire