PUNITION, CONSÉQUENCE, CHAISE BABOUNE, RETRAIT…et j’en passe. Quoi en penser?

 

Appelez l’intervention comme vous le sentez, le plus important c’est la façon dont on l’utilise. J’ai lu sur un blogue d’intervenants que ce genre d’intervention pouvait être humiliante pour l’enfant, à faire attention.

Tout d’abord, on ne parle pas ici d’un enfant placer sur ses genoux dans un coin avec un sac de petits pois gelés en dessus des genoux, mais d’un enfant qui est temporairement retiré pour que le PARENT ait la possibilité de revenir avec lui sur certains comportements…

Dans mon travail et même comme parent, je ne suis pas de ceux qui pensent que tout doit s’expliquer sur le moment présent. Par exemple, un enfant de 4 ans parle à son parent de façon inadéquate à plusieurs reprises, les premières interventions ne donnent aucun résultat. Il faut mettre un frein immédiatement au mauvais comportement en lui permettant de prendre une pause, ce qui en soit n’est pas du tout négatif, bien au contraire. On demande aux enfants de gérer leurs émotions tous les jours, mais quand ils ont des comportements difficiles, on évite le plus longtemps possible de les retirer par peur d’avoir une crise.

 

À prioriser:

  • -En autant, qu’il y ait un retour court (super je vois que tu es calme, maintenant, dis-moi pourquoi tu as du t’installer ici? Tu étais fâché parce que je t’ai dit non au 3e biscuit, alors tu peux me dire que tu trouves ça plate, mais tu me parles comme il faut.
  • -Il n’y a pas vraiment de minute à respecter…il s’agit tout simplement d’aller rejoindre l’enfant dès qu’il vous semble disponible.
  • -S’il se fâche contre vous, pensez à l’île déserte…laissez le tout seul sur l’île et n’embarquez pas, continuez la vaisselle et attendez qu’il soit disponible.
  • – Et persévérez, l’enfant vous testera probablement à nouveau:)
  • -Il devrait avoir une intervention immédiate dans le cas de gestes agressifs (frapper, coup de pied, morsure selon l’âge, cracher, insultes). Donc, sans nécessairement faire durer l’intervention une éternité, changez votre ton de voix et svp mentionnez que ce geste est inacceptable.

Même si celles-ci peuvent être épuisantes, il ne faut surtout pas éviter les crises quand il s’agit de mauvais comportements.

www.christelleblanc.com

Christel Leblanc, service en éducation spécialisée

Laisser un commentaire