J’ai 7 ans, je m’appelle Xavier et je rêve de jouer dans la ligue nationale, mais ce que je veux dire c’est :

JE VEUX JOUER AU HOCKEY parce que j’aime ça!

 

 

Maman et papa, il est vrai que je vous parle souvent de mon souhait de jouer un jour pour la ligue nationale et ce, depuis que je suis capable de patiner. Mais, tout comme n’importe quel enfant qui regarde quelques matchs d’hockey à la télé, il est normal que mon rêve soit de faire comme Sydney Crosby. Est-ce que cela veut dire que je veux pratiquer tous les jours mes lancés ou que vous me donniez 2$ chaque fois que je compte un but? Est-ce que cela signifie que j’aime quand vous restez derrière mon but afin de me rappeler que j’aurais dû faire cet arrêt…et oui, même si vous ne me parlez pas, je vois dans votre regard, que vous êtes déçus. J’AIME le hockey et je veux continuer de jouer, mais comme je suis votre fils, je ne veux pas vous décevoir. Je ne serai pas capable de vous dire ouvertement que je n’aime pas quand vous me mettez de la pression. J’aime savoir que vous êtes fier de moi, alors oui, je réponds positivement à vos demandes et à vos renforcements, mais encore une fois, cela ne veut pas dire que je me sens bien là-dedans.

 

Papa et maman, saviez-vous que selon Hockey Québec, à peine 0,5 % des joueurs auront la chance de disputer au moins une partie dans la fameuse Ligue nationale de hockey. Peut-être que ce sera moi un jour, mais laissez-moi le temps de grandir à travers ce sport qui est si excitant à mes yeux. J’aime me lever et préparer ma poche d’hockey, et j’aime avoir des objectifs personnels. Mais, comme je n’ai même pas encore l’âge de me dire ce qui est bon et moins bon pour moi, vous devez me diriger. Cela veut dire que vous devez m’imposer des pauses et me rappeler que j’ai des amis, une piscine, un trampoline, des jouets, bref, d’autres intérêts.

 

Aussi, je sais que vous m’aimez et que vous faites ça pour mon bien, mais quand vous criez après l’arbitre concernant une injustice à vos yeux, j’ai honte, et je n’aime pas ça. Quand vous vous chicanez avec l’entraineur parce qu’à votre avis, je devrais jouer plus souvent, c’est une pression que je ne peux plus prendre et qui me dérange. Quand la première chose que vous me dites c’est que j’ai juste compter un but, ça me fait de la peine, parce que ce n’est pas supposé être ce que vous retenez de ma partie. J’ai juste 7 ans, et déjà, je sens une pression incroyable, que d’ailleurs, je ne réalise pas. TOUT CE QUE JE VEUX c’est jouer au hockey et comme vous êtes mes modèles, soyez de bons modèles pour moi. Tout comme la plupart des sports, les parents et les entraineurs ont des rôles qui leur reviennent, et le votre est tout simplement de m’encourager quoi qu’il advienne.

 

Laissez-moi respirer et apprécier le sport comme il se doit, sans me donner l’impression que je n’ai pas assez bien jouer. Parce que sachez-le, il y a une différence entre la persévérance et la pression. Pour terminer, n’oubliez pas que j’aime ce sport, la question n’est pas là. Mon message est pour vous demander de baisser vos attentes envers moi. Aujourd’hui, mon souhait est de revoir ce visage qui semblait si fier, même quand je faisais une erreur. Après tout, c’est comme ça que je vais apprendre.

 

Ne faites pas l’erreur de faire de la projection sur moi!
Votre fils qui vous aime

Laisser un commentaire